Carnet de route

Randonnée itinérante dans les Encantats

Le 24/03/2019 par Patricia DUREPAIRE

Cela devient une tradition en ce mois de mars : nous voici repartis pour les Encantats, plus exactement le parc national d’Aiguestortes et Lac de Saint Maurici, dans le Val d’Aran.  Le circuit que nous propose Joël est le même qu'il y a deux ans. Mais on le sait, la montagne offre une expérience toujours renouvelée. La suite le prouvera. Et ce sera de toutes façons pour certains d'entre nous, une découverte.

Nous arrivons au parking du pont de Ressec au bout de la piste qui part du village d’Artiés, point de départ de notre randonnée. Petit détail logistique de grande importance : nous laissons une voiture à notre point d’arrivée, au pont de Locampo au-dessus de Baqueira Beret.

Nous rejoignons le refuge de la Restanca (2010 m) par la piste puis un sentier qui serpente dans la forêt jusqu’au barrage où se trouve le refuge. Il fait beau et chaud et nous remarquons vite que l’enneigement est plutôt déficitaire.

Le lendemain matin nous chaussons les crampons pour monter au col d’Oelhacrestada (2474 m) au-dessus du refuge. De l’autre côté, à gauche, le Montardo (2833 m), sommet emblématique du val d'Aran et du parc national. Cette  année le cœur n’y est pas, il faut dire que des nuages montent derrière nous depuis le fond de la vallée. Nous décidons donc de descendre vers le lac des Monges et de ne pas suivre le sentier normal mais de contourner la barre qui nous sépare du prochain col. Nous savons en effet par expérience que la descente de l’autre côté est abrupte et qu’il vaut mieux l’éviter. Nous voici donc au pied du port de Caldés (2567 m) et guettons tout en pique-niquant les nuages qui flirtent avec les sommets. Finalement nous entamons la montée au col et nous retrouvons cette fois-ci dans les nuages. La descente vers le refuge de Colomèrs (2135 m) se fait lentement, dans une visibilité très réduite. Merci à Joël pour sa grande maîtrise de la cartographie et aux points GPS relevés avant le départ !


L'étape suivante de notre randonnée doit nous amener au refuge d’Amitges. Un petit contretemps nous fait changer de programme : il est décidé que nous passerons deux nuits au refuge de Colomèrs au lieu de passer la nuit à Amitges. Cela permettra à l’un d’entre nous de se reposer et de repartir de bon pied le surlendemain. Bravo à Joël pour la gestion du groupe impeccable et d'avoir trouvé la solution qui convient à tous ! Nous partons donc pour  la journée direction le col de Ratera (2572 m), par le lac d’Obago, immense lac gelé recouvert de glace et de neige qui n’a rien à envier aux lacs des lointaines contrées du grand nord. La température a chuté en fin d'après-midi la veille mais le temps est à nouveau clair et lumineux. La montée au col commence graduellement puis il nous faut franchir un passage beaucoup plus abrupt qui demande un effort supplémentaire et beaucoup de concentration. Finalement nous arrivons au premier col pour finir au col de Ratera sous un vent glacial. La vue sur les Encantats et la descente vers Amitges est splendide. Sur la gauche la descente vers Saboredo offre également un panorama à couper le souffle.
Nous redescendons pour trouver un abri pour le pique-nique et continuons notre randonnée en cheminant dans le cirque de Colomèrs par le lac mort (Estany Mort). En milieu d'après-midi, nous faisons une pause pour nous excercer au piolet. Un rappel et une découverte pour certains d'entre nous très utile. Un autre merci à Joël pour ces explications et conseils !

Le lendemain le groupe est cette fois-ci au complet pour regagner le refude de Saboredo (2310 m), où nous passerons la dernière nuit de notre périple. Il nous faut reprendre le chemin du col de Ratera, mais dans les nuages et sous la neige cette fois-ci ! Nous profitons des traces d'un groupe de randonneurs partis avant nous qui au contraire de ce que nous avions fait la veille, choisissent de suivre le GR. Nous rejoignons le groupe avant de commencer la montée vers le col. La visibilité est toujours réduite et demande d'avancer avec prudence. Force est de constater que nous nous sommes déviés sur la droite et sommes sortis du vallon qui permet de rejoindre le couloir. Il est pratiquement impossible de reconnaître l'endroit où nous étions passés la veille ! Nous prenons sur notre gauche à flanc pour nous remettre dans l'axe de la montée que nous décidons d'affronter avec les crampons.  Finalement, la montée, de par les conditions de neige et de visibilité est tellement différente de la veille que nous n'avons en aucun moment l'impression de faire la même randonnée. En haut, le col de Ratera est balayé par le vent. Il neige. Nous amorçons la descente vers le refuge de Saboredo sans trop tarder. Il faut faire les traces, décider par où passer les ressauts et zigzaguer entre les lacs gelés. Quelques cairns et marques de GR surgissent miraculeusement ici et là.  Le refuge n'est très loin, blotti dans la neige.

Dernier jour, réveil sous un soleil radieux, paysage splendide. Nous descendons dans une poudreuse immaculée et regagnons à travers la forêt la piste de la vallée de Ruda pour rejoindre notre voiture, au pont de Locampo.

Merci à Joël pour nous avoir guidés dans les Encantats, dont on ne se lassera jamais même après plusieurs séjours. Merci à Chantal, Nathalie, Claire pour leur complicité montagnarde et féminine. Merci à Jacky, Gilles, Bernard, Alain, Christian pour leur bonne humeur. 
Et merci à Alain pour les photos.

CLUB ALPIN FRANCAIS BORDEAUX
96 COURS DE LA MARTINIQUE
33000  BORDEAUX
Contactez-nous
Tél. 05 57 87 66 66
Permanences :
merc 18:00-19:30 jeudi 18:30-20:00 Pour tout renseignement: secretariatcafbordeaux@gmail.com
Agenda