Carnet de route

""Canigou et autres sommets ..."

Le 03/09/2018 par Florence

Sortie du 20 au 23 août dans les Pyrénées Orientales avec Francis Lapeyre.

Lundi 20 août :
Départ de Roc Altitude à 7 heures, tout le monde est à l’heure ! Nous prenons Francis à Aiguillon et continuons notre route vers Perpignan en bénéficiant d’un grand beau temps et d’une circulation fluide. Puis direction Vernet les Bains et arrivée à Casteil  vers 12h30. Pique nique rapide sur le parking, à l’ombre des muriers et des catalpas, avant de  monter à l’Abbaye de Saint Martin du Canigou. Nous suivons le chemin bien tracé qui permet d’atteindre l’Abbaye en 30mn et nous découvrons ce très beau site placé sur un éperon rocheux et datant du XI° siècle. Nous décidons de profiter d’une visite guidée très intéressante qui retrace l’histoire de l’Abbaye actuellement occupée par la communauté des Béatitudes composée de 3 bénédictins, 7 religieuses et 5 laïcs. Nous poursuivons la visite jusqu’à la chapelle de Saint Benoit où nous bénéficions d’une superbe vue sur la crête et la Tour de Goa ainsi que sur le village de Créteil et la plaine environnante. Il est temps maintenant de redescendre et nous bouclons en contournant l’Abbaye  par la forêt. Après cet après-midi culturel, de retour au minibus, nous roulons en  direction du Col de Jou puis nous bifurquons pour prendre la piste du refuge de Mariailles. Nous laissons le minibus à mi-distance pour continuer la montée à pied jusqu’au refuge (1718m) que nous atteignons au bout de 50mn, assez tôt pour profiter des derniers rayons du soleil sur la terrasse et pour échanger avec les autres randonneurs et randonneuses plutôt bavards !(bravo Francis pour le timing !) Puis sonne l’heure du dîner que nous apprécions à sa juste valeur en particulier les petits sablés très savoureux !

Mardi 21 août :
Les choses « «sérieuses » commencent . Départ à 7h30, avec beau temps,  pour monter au Canigou (2784m). Nous suivons d’abord le GR10 , passons au Col Vert puis après avoir traversé le torrent nous bifurquons sur le HRP et atteignons le refuge Arago, belle cabane non gardée mais accueillante. Après une petite pause, nous poursuivons notre montée et progressivement le terrain devient plus rocheux et escarpé. Nous passons devant la brèche Durier, d’où nous apprécions la vue sur le glacier de l’autre côté, puis nous attaquons la cheminée ( c’est bon tout le monde suit !) avant d’atteindre le sommet où nous ne sommes pas tout seuls comme pouvait le laisser supposer le nombre de personnes que nous avons croisé en montant ! Nous avons même la surprise (et le désagrément !) d’y trouver un drone qui survole le sommet, manipulé par un des randonneurs sur place. Nous essayons malgré tout de profiter de la vue mais la brume qui monte rend les choses difficiles. Nous prenons le temps d’une pause déjeuner (4h de montée et 1100m de dénivelé) avant de redescendre par le même itinéraire. Arrivés au refuge, nous rassemblons rapidement nos affaires et nous poursuivons la descente jusqu’au minibus pour prendre la route du barrage des Bouillouses. Après 1h30 de route, en traversant les beaux paysages de la Catalogne, nous sommes à l’heure pour suivre la navette qui monte jusqu’au site des Bouillouses (circulation réglementée). Timing donc encore parfait, merci Francis, et nous arrivons à  notre hôtel/ refuge de Bones Hores (2050m) juste à côté du lac. Montée au 3° étage pour atteindre nos chambres respectives (très bien et sans punaises !) où nous rêvons tous d’une bonne douche. Mais là… surprise ! plus d’eau à l’hôtel  après l’orage de cet après-midi qui a fait quelques dégats. Les choses rentreront assez vite dans l’ordre, nous permettant de descendre présentables pour le dîner !

Mercredi  22 août :
Tout le monde est en forme malgré les craintes de certains la veille. Le beau temps est là et donc départ à 7h30 pour monter au Pic Carlit (2921m). Nous nous écartons un peu du cheminement habituel pour profiter au maximum des lacs et nous longeons ainsi d’abord l’Estany Llat puis l’Estany Llong, deux très beaux lacs entourés de pelouses où paissent les chevaux. L’ambiance est vraiment paisible et relaxante. Nous rejoignons ensuite le HRP et … la « foule » pour poursuivre notre ascension sur un terrain qui devient plus ardu: pierrier puis rochers  nécessitant de mettre les mains. Nous atteignons le sommet sans difficultés particulières et là encore il faut faire attention à ne pas marcher sur ceux qui profitent allongés du plaisir du sommet. Nous trouvons une petite place pour nous poser à notre tour mais la vue est limitée par la brume qui décidemment vient toujours à notre rencontre au sommet ! Un peu de repos(4h de marche et 900m de dénivelé) avant d’attaquer la descente en changeant d’itinéraire afin de découvrir de nouveaux lacs. Après les passages rocheux, nous bifurquons vers l’étang de Soubirans puis l’Estany de Trebens, l’Estany de Castellé, l’Estany de les Dugues et l’Estany del Viver. C’est vraiment très beau même si le temps se couvre et l’orage menace. Nous rejoignons l’hôtel juste avant que l’orage n’éclate ! Encore bravo pour le timing Francis ! Il nous reste  plus qu’à profiter de la soirée et d’une bonne nuit récupératrice. 

Jeudi 23 août :
C’est le dernier jour, celui du retour, mais nous avons encore un objectif, monter au Pech de Bugarach (1230m) le point culminant des Corbières. Nous reprenons donc la route à 7h30, d’abord accompagnés de la navette pour quitter le site des Bouillouses, pour ensuite nous diriger vers Quérigut puis longer les gorges de l’Aude, très belles, et atteindre Bugarach, petit village du pays cathare dominé par la masse rocheuse du Pech de Bugarach. Nous laissons le minibus au parking au dessus du village, et nous repartons, toujours plein d’énergie, pour attaquer les 600m qui nous séparent du sommet. Nous montons d’abord dans une magnifique forêt de buis et de hêtres qui nous protège un peu du soleil et de la chaleur même si nous suons à grosses gouttes ! Nous poursuivons par un chemin à flanc sur des pentes herbeuses avant d’atteindre la partie plus rocheuse qui nous permet d’atteindre le sommet. Grand soleil avec beaucoup de vent et vue magnifique sur la plaine des Corbières et sur le village de Bugarach situé sur le chemin cathare reliant Port la Nouvelle(Aude) à Foix(Ariège). Retour par le même chemin en s’avançant sur quelques promontoires rocheux  afin de profiter encore de la vue sur les environs. Nous retrouvons le minibus et nous prenons le chemin du retour pour Bordeaux avec une dernière halte à Limoux pour prendre le pot de l’amitié et remercier Francis de ces quatre jours vraiment réussis avec tous les objectifs atteints !

C’est sûr, nous repartirons !...

Florence

 

 

 

 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS BORDEAUX
96 COURS DE LA MARTINIQUE
33000  BORDEAUX
Contactez-nous
Tél. 05 57 87 66 66
Permanences :
merc 18:00-19:30 jeudi 18:30-20:00 Pour tout renseignement: secretariatcafbordeaux@gmail.com
Agenda